Spécialités de Can Tho


Taille de la lettre: +A | -A| Imprimé
Vin de cacao fabriqué par un paysan du delta du Mékong séduit les visiteurs étrangers
Date: 13/08/2018

Avec la consultation et le soutien des spécialistes de l’Université Nong Lam de HCM ville, M. Mười, un paysan de Cantho a transformé avec succès le vin à partir de la pulpe de cacao, partie extérieure des fèves, un produit adoré de nombreux visiteurs étrangers.
Les cacaotiers sont chargés de fruits pendant toute l’année

Le jardin de cacaotiers de M. Lâm Thế Cương (Mười Cương, 67 ans) d’une superficie de 1,2 ha, situé à la commune Mỹ Khánh, district Phong Điền, à environ de 6 km du centre de la ville de Cantho a été créé en 1960 par son père qui a  planté et multiplié les premiers arbres. Tandis que nombreux paysans ont détruit leurs vergers de cacaotiers à cause de la baisse de l’efficacité économique de cette variété, il décide de préserver le jardin de sa famille.

Traditionnellement, les fèves de cacao moulues servent à préparer une boisson désaltérante offerte aux visiteurs. “Grâce aux informations lues dans les journaux, j’ai trouvé d’autres utilités de la cabosse et commence à fabriquer le chocolat, le cacao à conserver longtemps…” dit M. Mười.

En 1980, dirigeants de certains ministères en visite  du jardin l’ont encouragé à mettre ses produits en marché. “Les fèves servent à transformer le cacao, le chocolat, la pulpe de la cabosse permet de faire du vin, l’enveloppe du fruit est utilisé pour la production  de l’engrais. On ne jette rien!” affirme M Cuong.

Avec la consultation et le soutien des spécialistes de l’Université Nong Lam de HCM ville, il a transformé avec succès le vin à partir de la pulpe de cacao, partie extérieure des fèves. Ce bon vin parfumé correspond au goût de nomreux amateurs. Les visiteurs étrangers l’adorent parce que selon eux, cette liqueur n’existe nulle part ailleurs.

À l’heure actuelle, ce jardin compte environ 2.000 pieds de cacaotier. Le rendement de la récolte annuelle s’élève à  3 tonnes. A part de la transformation du chocolat et du cacao, M. Mười fait sécher encore des fèves afin de les stocker. Sur Internet, il examine chaque jour son prix de vente sur le marché mondial. Et quand le coût est correct, il en vend aux entreprises comme Cargill.

M. Mười achète aussi des fèves de cacao chez d’autres paysans de la région au prix de 5.000 VND/kg.

Ses recettes annuelles atteignent 300 millions de VND. “C’est un revenu assez élevé pour un paysan”, déclare-t-il. Ces derniers temps, il offre aussi les services de visite du jardin et d’observation des procédures de transformation cacaoyère, organise le “homestay” et vend des produits sur place.

“Chaque mois, je reçois plus de 100 visiteurs étrangers dont 10 personnes restent chez moi. Considés comme nos proches, ils sont tous satisfaits.” dit-il.

M. Muoi est en train de transformer le cacao

Doué en langues étrangères (anglais et français) et en informatique, il peut se documenter sur les techniques de plantation et d’entretien de cacaotiers.


Source : motthegioi.vn - Traduit par Trung Vu


Related topics:
Les gardiens de la saveur des gâteaux traditionnels du Sud  (18/10/2019)
Bún gỏi dà - une spécialité culinaire du Sud Ouest que peu de touristes connaissent  (13/08/2019)
Pâtisseries dans la vie culturelle de la population méridionale   (21/06/2019)
Maintenir le métier du gâteau traditionnel  (17/06/2019)
Galettes de riz Thuận Hưng  (06/03/2019)
<<  <  1  2  3  4  
  >  >>  

d131c7c7-4af6-4842-81e5-d57890c244aa

LES ÉVÉNEMENTS À VENIR
CARTE DE CAN THO
STATISTIQUES DES VISITES

Utilisateur actuel:

Aujourd'hui:

Le mois en cours:

Généralités:

© 2018 PORTAIL DE CAN THO. Tous droits réservés.
English | Français