Villages de métiers traditionnels


Taille de la lettre: +A | -A| Imprimé
Villages d’artisanat : développement et obstacles
Date: 22/08/2018

Cap sur la ville de Cân Tho dans le delta du Mékong. Quatre de ses villages d’artisanat ont été reconnus par les autorités nationales. Il s’agit des villages de Thuân Hung pour ses galettes de riz, Thom Rom pour le tissage de filets de pêche, Pho Tho-Bà Bô pour l’horticulture et Ba Rich pour ses friandises. Ces villages permettent à un millier de foyers de vivre de l’artisanat, pour un chiffre d’affaires total excédant 100 milliards de dongs. De ce fait, ils jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de la vie des travailleurs locaux.
Le village horticole de Pho Tho-Bà Bô

Dans le quartier de Tân Hung, Hô Duc Quy gère son atelier de tissage de filets de pêche. Il s’efforce de développer le métier et de faire figurer ses produits sur le marché afin de garantir un revenu stable à ses travailleurs. Mais le manque d’informations et les difficultés d’accès aux financements constituent des obstacles importants à la production.

« Nous avons besoin de l’assistance de l’État pour faire labelliser nos produits », a-t-il souligné. « Nous souhaitons également que les permis de transport pour nos produits soient délivrés plus facilement. »

Chaque année, le village horticole de Pho Tho-Bà Bô dans le quartier de Long Hoà écoule des centaines de milliers de plantes. Des foyers ont ainsi pu sortir de la pauvreté et faire des affaires sur leur propre terrain. Pour y parvenir, ils ont dû abandonner les méthodes de culture traditionnelles au profit des hautes technologies. L’installation de serres et de systèmes d’arrosage automatique nécessitent cependant un investissement faramineux pour ces gens, a indiqué Doàn Huu Bôn, vice-président du village horticole de Pho Tho-Bà Bô.

« Nous souhaitons recevoir des aides de l’État pour utiliser les hautes technologies dans l’horticulture », a partagé Doàn Huu Bôn. « Avec ces aides, nous pourrions planter sur une surface restreinte tout en améliorant la quantité et la qualité de production. »

Ces villages garantissent un revenu stable à leurs habitants

Une fois reconnus par l’État, les villages d’artisanat auront accès à des privilèges fixés par un arrêté gouvernemental et la décision du comité populaire municipal de Cân Tho.

La ville de Cân Tho a déjà élaboré le plan d’aménagement du développement des villages d’artisanat et adopté des politiques prioritaires en leur faveur afin de diversifier les produits et satisfaire les besoins des consommateurs, a affirmé Doàn Ngoc Lâm, directeur adjoint du centre d’encouragement au développement industriel de Cân Tho :

« Notre centre collaborera avec le service de développement agricole pour présenter les produits des villages de métier lors des foires commerciales organisées dans et en dehors de Cân Tho mais aussi lors des campagnes de promotion commerciale. Nous travaillerons également avec les banques pour aider les artisans à accéder aux crédits et à surmonter les difficultés rencontrées dans les villages d’artisanat. »

Les villages de métier créent des emplois et contribuent à préserver l’identité des localités et à développer le tourisme communautaire. Ils nécessitent des mécanismes et des mesures adéquates dans l’accès aux financements pour la réforme technologique, l’élargissement de la production et le développement durable.


Source : VOV World


Related topics:
Village de fleurs Thoi Nhut   (25/07/2018)
Village de fabrication des trappes   (25/07/2018)
Village de riz alcoolisé de Thot Not   (25/07/2018)
Can Tho a inscrit la marque commerciale de ses six produits typiques de la région fluviale de l’ouest dont le riz alcoolisé de la commune Trung Thanh, dictrict Co Do   (25/07/2018)
Galettes de riz de Thuan Hung   (25/07/2018)
<<  <  1  2  
  >  >>  

017a0e7a-019d-49a5-9770-123e978cccaa

LES ÉVÉNEMENTS À VENIR
CARTE DE CAN THO
STATISTIQUES DES VISITES

Utilisateur actuel:

Aujourd'hui:

Le mois en cours:

Généralités:

© 2018 PORTAIL DE CAN THO. Tous droits réservés.
English | Français