Spécialités de Can Tho


Taille de la lettre: +A | -A| Imprimé
Conservation des saveurs de Tet du pays natal
Date: 01/02/2019

S’étant installée au Sud depuis plus de 40 ans, la famille de madame Nguyen Thi Huyen (zone 3, quartier An Thoi, arrondissement de Binh Thuy) garde toujours les traditions de Têt de leur pays natal. Plus que cela, elle est prête à les diffuser auprès de ses compatriotes ou aux habitants locaux en leur présentant des bánh chưng (gâteaux de riz gluant), des oignons confits, du pâté de tête à la vietnamienne...aux goûts traditionnels.
Madame Huyền prépare les ingrédients.

Madame Huyen explique comment sa famille s’est attachée à ce métier : “« Avec de la viande grasse, des oignons confits, des sentences parallèles rouges, le mât de Têt, le chapelet de pétards et des bánh chưng », les gens du Nord passent des vacances de Têt abondantes. Bánh chưng et des oignons confits sont donc indispensables pour le Têt. Malgré les difficultés pendant les premiers jours de la vie des immigrants, à l’occasion du Nouvel An, on préparait souvent des plats traditionnels pour le culte des ancêtres. Amatrice de cuisine, depuis plus de 20 ans, j’ai initié la confection et le commerce de ces spécialités. D’abord, pour servir nos compatriotes et puis pour faire découvrir les saveurs typiques du Tet nordique à nos voisins méridionaux.”

Ces bons plats étaient vendus seulement aux connaissances. C’est grâce à leur qualité que la clientèle de sa famille augmente de jours en jours. Les 300 gâteaux bánh chưng cuits le 28 décembre lunaire ne peuvent plus répondre à la demande. “A part des commandes, on réserve de 15 à 20 paires de gâteaux pour la famille et pour offrir aux proches. Mais parfois, il ne nous en reste plus aucun à cause de la demande excessive des clients”, dit-elle.

Selon elle, le secret du succès consiste à respecter la recette traditionnelle. Les bánh chưng doivent être confectionnés à base de riz gluant typique du Nord (au pollen jaune pendant l’épiaison), de la viande grasse, avec 4 oignons aux 4 coins et sont enveloppés dans des feuilles lá dong (phrynium placentariu) pour la couleur verte naturelle et la saveur traditionnelle. D’autres étapes ne sont pas moins importantes : la température de cuisson doit être stable, les gâteaux cuits doivent être rincés dans de l’eau avant d’être compressés. De cette façon, les bánh chưng peuvent être conservés pendant 4 jours dans des conditions normales. Ce Têt, sa famille a commencé à recevoir les commandes il y une semaine. La confection des bánh chưng sera effectuée par 4 personnes au 28 décembre lunaire et livrés comme prévu le matin du 29. Non seulement les particuliers mais aussi les services et entreprises en commandent par téléphone. A part des bánh chưng (carrés), madame Huyền prépare aussi des oignons confits, du pâté de tête, du jarret de porc à la vapeur, des bánh dày (gâteaux de riz gluant ronds).

Comme son mari est d’origine du Sud, de Ô Môn, elle fait aussi des bánh tét (gâteaux de riz gluant en forme de cylindre) parmi lesquels elle adore ceux aux cinq couleurs : blanc, vert des feuilles de pandanus, rouge des momordiques, violet des feuilles de lá cẩm (magenta), jaune du gardénia (jasmin du cap). Elle vend aussi en ligne d’autres plats : du riz gluant, potage sucré, gelée agar- agar. Elle confectionne également des gâteaux pour la fête de mi- automne ; des oranges, noix de coco, corossols confits … Particulièrement, elle vend des gelées en forme de carpe pour la fête du génie du foyer le 23 décembre. La confiserie et pâtisserie leur rapportent des revenues considérables et en même temps les aident à garder les traditions. Pendant le travail, elle peut expliquer et rappeler à ses enfants les traditions du peuple et son identité culturelle.

Selon madame Lam Quoi Thanh, vice- présidente du quartier An Thoi, arrondissement de Binh Thuy, il existe encore le métier traditionnel de confection des bánh tét très connu de la famille de madame Sau Trong et d’autres activités comme la fabrication des fleurs de papier, des fleurs en cristal, la culture des légumes bio, la tressage des tapis … qui offrent du travail aux habitants locaux et fournit de produits de qualité.


Source : Journal de Can Tho - Traduit par Trung Vu


Related topics:
Bún gỏi dà - une spécialité culinaire du Sud Ouest que peu de touristes connaissent  (13/08/2019)
Pâtisseries dans la vie culturelle de la population méridionale   (21/06/2019)
Maintenir le métier du gâteau traditionnel  (17/06/2019)
Galettes de riz Thuận Hưng  (06/03/2019)
Panga cá tra aux cinq saveurs - spécialité du delta du Mékong   (05/11/2018)
<<  <  1  2  3  4  
  >  >>  

1a7e83ad-9fec-4f41-90ee-745dc1442d05

LES ÉVÉNEMENTS À VENIR
CARTE DE CAN THO
STATISTIQUES DES VISITES

Utilisateur actuel:

Aujourd'hui:

Le mois en cours:

Généralités:

© 2018 PORTAIL DE CAN THO. Tous droits réservés.
English | Français