Spécialités de Can Tho


Taille de la lettre: +A | -A| Imprimé
Les gâteaux traditionnels
Date: 29/03/2018

Dans de nombreuses zones rurales, les habitants apprécient toujours les gâteaux traditionnels aux fêtes. Grâce à cela, la gent féminine avec son savoir-faire peut subsister avec la fabrication de gâteaux rustiques.
Les gâteaux emballés soigneusement après cuisson, prêts pour la livraison

Tôt le matin, en passant par le marché de Trung An dans le district de Co Do, on peut trouver les marchandes vendant des bánh bò (gâteaux de riz légèrement fermenté), bánh da lợn (gâteaux de minces couches de riz au lait de coco), bánh đậu xanh (gâteaux au soja vert), ou des bananes grillées. Ces gâteaux traditionnels sont souvent choisis comme cadeaux à offrir à l’occasion des anniversaires de mort ou des cultes hebdomadaires à un mort. Elles vendent également des bánh bông lan (gâteau de Savoie très aéré), bánh gai (biscuits " dentés"  au lait de coco), bánh bột đậu (gâteaux au soja)... pour un mariage ou des  fiançailles. Lê Thi Ngâu, âgée de 63 ans, résidant au hameau de Thanh Loc 1, Commune de Trung Thanh, District de Co Do, a une expérience et un savoir-faire d'environ 25 ans dans les gâteaux. Elle raconte que sa mère avait gagné sa vie avec ce métier, mais qu'elle ne fabriquait que les gâteaux moelleux comme le bánh da lợn, le bánh chuối (gâteau aux bananes), et le bánh bò cuit au four ou à la vapeur. Et qu’elle-même a hérité du métier de sa mère, l’a appris et l’a développé avec une dizaine d'autres sortes de gâteaux, pour répondre aux besoins des clients. Ses divers gâteaux délicieux à prix raisonnables font de “Gâteaux Cô Ngâu” une bonne marque achetée ou commandée par beaucoup d’habitants non seulement dans de la commune mais aussi d’ailleurs.

“Au début, quand j’avais commencé à fabriquer les gâteaux, je croyais que ce n’était qu’un travail supplémentaire pour gagner un peu mieux ma vie, mais depuis 1996, il est devenu mon travail principal.” Madame Ngâu a consacré une aile de sa maison à un gros four à balle de riz et de quatre fours à bois. Dans la partie principal de la maison sont disposés un four électrique, une machine à gratter la noix de coco, et  une batteuse d'oeufs. Chez Madame Ngâu la clientèle vient, nombreuse. Entre 1995 et 2001, les fours de l’aile de la maison se voyaient rouges de feu du matin au soir. Plus tard, ses enfants qui l’avaient aidé dans le travail devaient aller à l'école loin de la maison, Madame Ngâu a donc diminué son activité. A présent, elle fabrique chaque jours 20 pains de bánh bò et de bánh da lợn, vendus au marché au prix de 35 000 VND la pièce. Les jours avec commandes, elle en fait souvent jusqu’à 30. Pour que ses gâteaux soient prêts au marché à 6h du matin, elle commence les préparatifs à 16h la veille et se lève à 4h le lendemain matin pour la mise au four et la cuisson. Les jours avec des commandes des gâteaux moelleux ou secs, elle doit travailler même durant sa pause-déjeuner et sa soirée pour terminer le travail à temps. Environnée tout le temps de sucre, de farine, d’œufs, de lait, de moules à gâteaux et des fours, Madame Ngâu gagne assez d’argent avec ce métier pour couvrir les dépenses de sa famille, et en plus payer avec son mari les frais de scolarité de leurs deux enfants comme il se doit. Selon Madame Ngâu, pour pouvoir vivre facilement avec ce travail, il suffit pour les femmes au foyer d’avoir un bon tour de main et d’être laborieuse pour fabriquer de bons gâteaux garantissant la sécurité sanitaire.

Au confluent de Van Lich, hameau de Thanh Phuoc 1, quartier de Thanh Hoa, district de Thot Not, Madame Le Thi Nguyet âgée de 49 ans se spécialise depuis 25 ans dans la fabrication des bánh kẹp (gâteaux croustillants de forme de rouleaux). Grâce au à l’enthousiasme  d’une connaissance qui est guide touristique, a-t-elle dit, elle a finalement choisi ce métier, s'étant progressivement retirée de l'agriculture, pour rester à la maison et fabriquer les gâteaux à la vente tout en s'occupant de ses enfants. “Pour commencer, raconte-elle, j’ai proposé mes gâteaux aux épiceries où les clients qui viennent peuvent les goûter. Les trouvant délicieux, ils en commandent de plus en plus nombreux. Maintenant les 20 kg de gâteaux par jour ne suffisent pas à la vente. Ce gâteau est apparemment simple à faire; mais ce n’est pas évident de réussir des gâteaux croustillants, parfumés, gras et délicieux.

Tous les jours, debout à 5h, Nguyet prépare la pâte de sa propre recette puis en donne aux employés qui manipulent la cuisson sur 5 poêles continuellement jusqu'à 9h. Après, elle en vend au marché, la moitié pour la vente en gros, l'autre moitié au détail au prix de 80.000 VND le kilo. Depuis des années, la marque “Bánh kẹp Hoang Nam” de Nguyet garde beaucoup de clients fidèles. Aussi ce gâteau lui apporte-t-il un bon revenu , comparable à celui des autres marchands locaux. Au Nouvel An lunaire, elle prépare de 40 à 50 kg de gâteaux par jour, du 23 au 30 lunaire c’est à dire jusqu’à la veille du Têt, mais toujours pas assez pour la vente.

Il n’y pas que les gâteaux sucrés qui sont appréciés. Certains boulangers professionnels font également des baozi,  des bánh ít (gâteau de farine de riz gluant au haricot mungo, cuit à la vapeur), des bánh tét (gâteau de riz gluant, au haricot mungo et au porc, bouilli), du xôi (riz gluant cuit à la vapeur) et du chè (marmelade en dessert )... pour répondre aux besoin des clients. Le Têt approchant, dans l'air froid des jours de fin d'année lunaire, nous mettant aux côtés des fours qui émettent une lumière forte rouge, en attendant la sortie d’une fournée de gâteaux parfumés, tout en écoutant les boulangers raconter avec fìerté qu’ils vivent bien avec le métier, nous sommes heureux pour eux et leur souhaitons une nouvelle année de paix et de prospérité.


Source : Journal Can Tho - Traduit par Thanh Thuy


Related topics:
Les gardiens de la saveur des gâteaux traditionnels du Sud  (18/10/2019)
Bún gỏi dà - une spécialité culinaire du Sud Ouest que peu de touristes connaissent  (13/08/2019)
Pâtisseries dans la vie culturelle de la population méridionale   (21/06/2019)
Maintenir le métier du gâteau traditionnel  (17/06/2019)
Galettes de riz Thuận Hưng  (06/03/2019)
<<  <  1  2  3  4  
  >  >>  

a905909e-043b-46a0-a97f-2461426e3fe0

LES ÉVÉNEMENTS À VENIR
CARTE DE CAN THO
STATISTIQUES DES VISITES

Utilisateur actuel:

Aujourd'hui:

Le mois en cours:

Généralités:

© 2018 PORTAIL DE CAN THO. Tous droits réservés.
English | Français