Vestiges


Taille de la lettre: +A | -A| Imprimé
A propos d’une empreinte d’antan a Can Tho
Date: 03/07/2019

Se trouve actuellement à la rue Phan Đình Phùng, arrondissement Ninh Kiều, près du siège de l’Association des journalistes de Can Tho, une grande horlogerie avec, vers le toit du bâtiment l’enseigne “Imprimerie de l’Ouest”. Cette “empreinte d’antan”, peu connue des habitants, fait preuve du développement de la jeune industrie d’impression à l’époque.
Le toit du bâtiment avec l’enseigne “Imprimerie de l’Ouest” se trouvant à la rue Phan Đình Phùng, arrondissement Ninh Kiều. Photo : Duy Khôi

Ces mots en haut-relief sur le mur en ciment vieillissent au fil des années.  Lorsque vous tapez le mot clé “Imprimerie de l’Ouest” sur le moteur de recherche Google, vous ne trouverez presque aucun résultat. L’image du bâtiment est pourtant postée sur les réseaux sociaux par les étrangers qui l’appellent “empreinte d’antan” quoi qu’ils ne soient pas grands connaisseurs de ce vestige.

Cette maison était le siège de l’“Imprimerie de l’Ouest” née en 1911, un des premiers établissements de la région de l’Ouest. L’idée de la création de l’imprimerie venait de Gallois Montbrun, un avocat français à Can Tho et d’un groupe de Vietnamiens instruits comme Võ Văn Thơm, Trần Đắt Nghĩa, Lê Quang Chiểu, Phạm Bá Đại… Selon plusieurs documents, l’Imprimerie de l’Ouest chargée de l’impression des livres, agendas, papiers, dépliants et brochures publicitaires…pour les services publics et privés et dont les affaires marchaient bien, devint célèbre dans la région.

Voilà quelques produits d’impression  de l’Imprimerie de l’Ouest :

Nous connaissons tous Premier lauréat Bùi Hữu Nghĩa, du village Long Tuyền, Can Tho à l’époque, un intellectuel, un mandarin intègre et honnête et également un grand poète et scénariste. Son œuvre le plus connu, la pièce “Kim Thạch kỳ duyên” (destin amoureux fabuleux entre Kim et Thach), a marqué le tournant de l’opéra vietnamienne à la fin du XIX siècle. Le scénario de cette pièce musicale fut imprimé, pour la 1ère édition, en 1895. Nous avons collecté une couverture en 1933, en bas de la page fut écrit “Can Tho - Imprimerie de l’Ouest - Nhà in An Hà, 1933”. Le prix du livre était de 0$80. La conception de la couverture était élégante, pas trop sophistiquée mais bien moderne.

La couverture de “Kim Thạch kỳ duyên” par “Imprimerie de l’Ouest. Photo d’archives

11 ans plus tôt, en 1922, les 4 volumes du roman “Amour perdu” (Lạc bước phong tình) ou “Histoire de madame Janette” (chuyện cô Ba Janette) de l’écrivain Nguyễn Thành Long furent édités par “l’Imprimerie de l’Ouest (Can Tho), ce qui dit la préoccupation de l’Imprimerie de l’Ouest pour le secteur littéraire. Nous avons trouvé dans le journal “Gazette des femmes” ou littérairement “Nouvelle lettres féminines” (Phụ nữ tân văn), numéro 111, publié le 2-12-1931, une annonce publicitaire intitulée “livres utiles à acheter” : (original) : Messieurs les chefs de villages, pour vos connaissances de l’administration, achetez “TÂN- THƠ- TỔNG- LÝ- QUY- ĐIỀU” “Nouveau recueil de législation cantonale et communale annamite de Cochinchine” d’Ernest Outrey, ex-administrateur d'arrondissement, traduit en Quốc Ngữ (écriture vietnamienne latinisée). Prix unitaire : 4$10 plus 0$34 frais de livraison. Contactez “l’Imprimerie de l’Ouest, Can Tho”. Cela montre qu’à part de la variété des produits d’impression, l’Imprimerie de l’Ouest faisait du marketing et de la publicité  pour attirer les clients.

***

Le journal local “Le Courrier de l’Ouest” (en Français) fut lancé  par  les fondateurs de l’Imprimerie de l’Ouest en 1911. Les actualités mensuelles de  2 pages en petit format à parution irrégulière pourtant, publiaient principalement des annonces, des informations administratives, commerciales, agricoles, techniques, de transport, des évènements de Can Tho et de la région. L’abonnement annuel coûtait 3$ et celui pour 6 mois, 2$.

Annonce publicitaire de livre publié  par “l’Imprimerie de l’Ouest” parue dans “Gazette des femmes”.

Peu après, en 1917, An Hà Nhựt Báo (quotidien de l’Ouest), le premier quotidien en Quốc ngữ (écriture vietnamienne latinisée) fut fondé par Võ Văn Thơm et ses amis intellectuels, dévoués et civilisés. L’ambition du groupe, interpretée par le nom du journal, était de créer un quotidien au niveau régional.   Pourtant, pour plusieurs raisons, en fin de 1917, le quotidien devint l’hebdomadaire An Hà Báo sorti tous les samedis ou jeudis après- midi, diffusé largement à Can Tho et dans d’autres localités de l’Ouest. L’abonnement annuel était de 5$ et celui de 6 mois 3$.

L’activité du journal fut en baisse et s’arrêta officiellement en 1933 après le retour en France de l’avocat Gallois Montbrun en 1932. L’Imprimerie de l’Ouest, quant à elle, existait jusqu’après la Révolution d’Août.

“Imprimerie de l’Ouest” - une empreinte d’antan à Can Tho !

........................

Bibliographie :

- Huỳnh Minh, NXB Thanh Niên, 2001, “Cần Thơ xưa” (Vieux Can Tho);

- Comité provincial du Parti communiste de Can Tho - Comité populaire de Can Tho, 2002 ; “Địa chí Cần Thơ”(Chorographie de Can Tho)

- Certains vieux journaux…


Source : Journal Can Tho - Traduit par Trung Vu


Related topics:
La Prison provinciale de Cần Thơ - une visite riche en émotions  (06/03/2019)
La Maison Communale de Vinh Trinh recevant le Certificat du Monument architectural municipal  (26/09/2018)
Complexe temple et tombe de Bùi Hữu Nghĩa - une destination intéressante du tourisme de Cantho   (14/08/2018)
Liste des reliques et des vestiges à ville de Can Tho   (15/05/2018)
<<  <  1  
  >  >>  

96d0a742-e567-43df-945c-fb1a877db9a7

LES ÉVÉNEMENTS À VENIR
CARTE DE CAN THO
STATISTIQUES DES VISITES

Utilisateur actuel:

Aujourd'hui:

Le mois en cours:

Généralités:

© 2018 PORTAIL DE CAN THO. Tous droits réservés.
English | Français