Culture - Croyances


Taille de la lettre: +A | -A| Imprimé
Fête du Tet
Date: 26/07/2018

Tet des habitants de l’ouest du sud

Les habitants de l’ouest du sud se préparent pour le Tet dans le temps un peu froid, avec la joie au cœur. Pendant les derniers jours de l’année lunaire, l’ambiance de Tet se répand dans tous les quartiers. Tout le monde, toutes les familles ont des   préparatifs à faire pour accueillir la nouvelle année. 

Les habitants de l’ouest du sud se préparent pour le Tet dans le temps un peu froid, avec la joie du cœur. Pendant les derniers jours de l’année lunaire, l’ambiance de Tet se répand dans tous les quartiers. Tout le monde, toutes les familles ont des   préparatifs à faire pour accueillir une nouvelle année. Arranger la maison, faire des achats pour la consommation pendant les jours de Tet, confectionner des confitures et gâteaux traditionnels,…sont les tâches habituelles à faire les jours juste avant le Tet.

L’ambiance de Tet commence à  se répandre à partir de mi- décembre lunaire, et particulièrement animée après le 23 décembre, le jour de la cérémonie pour le génie du foyer. Ce gardien du foyer doit faire un rapport pour l’Empereur du Ciel sur ce que les membres de la famille ont fait pendant l’année, selon la conception des asiatiques.  A cette date, chaque famille lui prépare un repas pour son ascension. Si les habitants du nord ont la coutume de libérer des carpes et que ceux du centre offrent au génie un cheval de selle en papier, ceux de l’ouest du sud, de manière plus simple, lui offrent un vêtement, un chapeau et des chaussures en papier.

Pour les gens de l’ouest du sud, Tet n’existe pas sans fleurs jaunes de Cay Mai comme les fleurs roses de Cay Dao pour les gens du nord annoncent la nouvelle année. Une branche de Cay Mai fleurie magnifique embellit les paysages au printemps. Pendant les jours juste avant le Tet, chaque famille achètera aux marchés de fleurs une belle branche de Cay Mai ou un petit bonsaï Cay Mai avec bourgeons. Pour les familles ayant planté un Cay Mai dans le jardin, on devra détacher ses feuilles 20 jours avant le Tet et l’arroser deux fois par jours pour que ce soit fleuri pendant les jours de Tet.   D’après la conception des vietnamiens, le fait que le Cay Mai fleurit pendant les trois jours de Tet apportera la chance à la famille. Le Cay Mai fleurit avant, pendant ou après le Tet, cela dépend des expériences et encore de la chance du jardinier. Celui-ci doit détacher à un bon moment les feuilles de Cay Mai, l’arroser et le fertiliser de façon raisonnable. Cependant, le changement de climat pourrait influencer la floraison. Donc, ce n’est pas facile de trouver une branche fleurie pendant les jours de Tet.

Pour la nouvelle année, tout doit être neuf, propre et soigné. Les jours avant le Tet, on est très occupés avec le rangement et la décoration de la maison pour accueillir la nouvelle année. La maison est bien nettoyée et le jardin bien débarrassé. Les logements sont repeints à la chaux avec des couleurs bien vives. Tous les meubles sont bien lavés et nettoyés, des tables et chaises, des lits et armoires aux cassolettes, chandeliers, piles d’assiettes, de bols, de marmites. Les moustiquaires, couvertures, draps sont bien lavés et rangés. Les enfants restent à la maison pendant ces jours pour aider les parents. Chacun son travail, tout le monde, ravi, travaille dans l’ambiance particulière de Tet.

A l’ouest du sud, comme dans d’autres régions, on a la coutume de nettoyage des tombes, le plus souvent au 25 décembre lunaire. Les descendants entretiennent, nettoient les tombes moussues des ancêtres, les repeindre en blanc et font le désherbage autour. Le nettoyage des tombes est une bonne coutume qui exprime l’esprit vietnamien «Pensez à celui qui a planté l'arbre dont vous mangez le fruit », « retour vers l’origine, vers les ancêtres ».

Les confitures traditionnelles sont indispensables pendant les jours de Tet des habitants de l’ouest. Les gâteaux Banh bong lan  bien dorés, parfumés et bien doux, les fibres de confiture de coco bien sucrés de couleurs vives, les galettes de confiture de bananes délicieuses avec le goût sucré des bananes et celui piquant du gingembre, celui bien gras des cacahuètes, les bonbons de tamarin aigre doux et les tranches de banh tet emballées en feuilles de bananier sont irremplaçables bien que sur le marché on puisse trouver bien des choses à la fois magnifiques et délicieuses.

Les friandises sont préparées quelques jours avant le Tet. La parenté se réunit pour faire des Banh bong lan et des Banh Tet, ces gâteaux sont ensuite partagés entre eux pour le culte des ancêtres et pour la consommation pendant le Tet. L’ambiance est bien agréable ; les dames cuisent Banh bong lan au four ou emballent des Banh Tet en feuilles de bananier tout en causant gaiement entre elles, les messieurs sont chargés de mélanger la pâte,d’écorcer et râper des noix de coco. Les enfants adorent ces moments. En écoutant les histoires, souvent drôles, qui leur font rire aux éclats, ils se régalent des gâteaux sortis du four bien chauds et exhalant un subtil parfum bien que ce soit légèrement brûlés. Les Banh Tet sont à cuire le plus souvent à l’après-midi jusqu’à la nuit du 30 décembre, denier jour de l’année lunaire. On coupe les premiers gâteaux cuits en tranches et les présente sur l’autel des ancêtres au passage du nouvel an. Les autres friandises se font plus tôt. A part de ce qu’on peut préparer à la maison comme Banh bong lan, Banh Tet, confiture de bananes, confitures de tamarins, confiture de coco, confiture de gingembre…les gens en achètent d’autres comme, les bonbons de cacahuètes, les graines de pastèque sautées, les différentes sortes de cookies en boîtes.

Plateau de cinq fruits

Le plateau de cinq fruits est à préparer soigneusement pour le Tet. Cela exige à a fois le bon choix des fruits et la belle présentation. Le plateau se compose respectivement de corossols, noix de coco, papayes, ananas, mangues. Quand on prononce dans l’ordre le nom en vietnamien de ces fruits, on obtient un souhait «pour toute l’année   qu’on soit heureux, que la chance nous sourisse, qu’il y ait de quoi se nourrir tous les jours et de l'argent suffisamment à dépenser pour les besoins quotidiens de la famille». C’est un désir simple, correspond à la sincérité et la simplicité des habitants de la région fluviale. D’autre part, on peut présenter sur le plateau d’autres fruits dont le nom symbolise également la chance et les bonnes choses comme les fruits de sycomore, les oranges et bien entendu les pastèques, indispensables pour le Tet.

La nuit du 30 décembre, les membres de famille se rassemblent autour du feu brûlant sous la marmite de Banh Tet en attendant Giao thua, le moment de transition entre l’année qui va se terminer et la nouvelle qui arrive. A minuit, les premiers gâteaux retirés de la marmite sont coupés en tranches et présentés sur l’autel pour accueillir les ancêtres et le génie du foyer retourné du Ciel. Et puis, plusieurs activités se dérouleront pendant les jours de Tet. Sans bruits de pétards, la nuit de la veille du jour de l’an à la campagne est assez calme. Après minuit, les membres de la fa mille s’offrent des étrennes – enveloppes rouges contenant de l’argent et souhaitent les uns aux autres la chance et la bonheur pour la nouvelle année. Tout le monde va ensuite à la pagode pour « hái lộc » (recueillir des offrandes)- y cueillir des rameaux verts qui symbolisent la prospérité et la réussite. Les enfants vont se coucher plus tôt pour pouvoir être en pleine énergie pour les festivités de Tet qui suivent.

Pendant les jours de Tet, on va rendre visite aux gens de la famille pour leur adresser les meilleurs souhaits. Ceux qui vivent loin retournent à la famille après un an de travail pour le repas de réunion familiale avec les plats traditionnels du pays comme le porc au caramel et au jus de coco, des moutardes brunes confites…Le Tet est aussi une bonne occasion pour rendre visite aux professeurs et exprimer notre reconnaissance envers eux. « Le jour de l’an, on fête son père, le 2e de Tet on fête sa mère, le 3e jour on fête ses professeurs ». Le respect envers le professeur est une belle tradition transmise de génération en génération.  Tet est aussi les moments de causerie entre amis pour se raconter ce qu’on a fait pendant l’ancienne année et les projets dans la nouvelle année. Pendant les jours de Tet, on évite les jurons et disputes, on ne fait que du bien et ne dit que de belles paroles.

Etrennes

Les enfants aiment le Tet car ils peuvent porter des habits neufs, s’amuser et manger à leur guise et recevoir des étrennes. La joie à la réception des enveloppes rouges contenant de l’argent est gravée dans leur mémoire et devient un beau souvenir de l’enfance, du Tet et de la région natale lorsqu’ils grandissent et partent loin. Ils auront un vif désir de revivre ces souvenirs, d’être à table pour le repas familial, de veiller à la marmite de Banh Tet en s’endormant, de manger les gâteaux brûlés, de s’endimancher et ….de recevoir les étrennes.


Source : sangtacsv.com


Related topics:
Trait culturel sur le calendrier éphéméride vietnamien  (22/01/2019)
Interreligieux à Can Tho  (14/01/2019)
Voiture à cheval d’antan à Can Tho   (07/01/2019)
Cérémonie pour la Paix et la Sérénité à Can Tho   (26/07/2018)
L’interpénétration dans le culte du Neak Ta à Can Tho  (09/03/2018)
<<  <  1  
  >  >>  

ff937af1-9a93-4221-b243-9174e71d04c3

LES ÉVÉNEMENTS À VENIR
CARTE DE CAN THO
STATISTIQUES DES VISITES

Utilisateur actuel:

Aujourd'hui:

Le mois en cours:

Généralités:

© 2018 PORTAIL DE CAN THO. Tous droits réservés.
English | Français